Si l'animal est reconnaissant, comment l'homme ne le serait-il pas ?